Ecole de Djifer au Sénégal - L'évolution (1)

 

 

Le sérieux de Mohamed et sa motivation permettent aux élèves de bénéficier d’une bonne base d’éducation. Même si sa classe se complète peu à peu de bancs pour tous les élèves, d’un tableau et de tout le matériel nécessaire, les villageois ne croient (ou ne veulent pas croire) que l’on puisse dispenser un bon enseignement dans une classe en paillote. Ils préfèrent donc laisser leurs enfants au port pour les soutenir dans leur travail plutôt que de perdre du temps dans une « mauvaise classe ». Mais l’instituteur, lui,  sait ce qu’il fait et il ne lâche pas. Fin 2005, un budget pour construire une école en briques est trouvé. Une vraie classe, comme disent ceux de là-bas. Il obtient de l’Etat un meilleur emplacement et, en février 2006, la nouvelle classe de Djifer est construite non loin de la plage, face à la mangrove et aux palétuviers.

 

Page précédente                                                                                                  Page suivante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×